Les grandes figures de la mine à Denain.

Emile BASLY
Emile BASLY
Jules MOUSSERON
Jules MOUSSERON
Florent EVRARD
Florent EVRARD

Emile  Basly

 

 Né à Valenciennes en 1854, il est le fils d'un tonnelier et d'une ouvrière de la compagnie d'Anzin. Orphelin très jeune, il est confié à un mineur de Denain. A 12 ans, il entre comme galibot à la fosse Villars de Denain puis deviendra hercheur et enfin ouvrier du fond. En 1880, la compagnie d'Anzin le renvoie après la grève, pour la première fois un collectif s'est opposé publiquement à la compagnie. Emile Basly s'était présenté comme le délégué des mineurs. Par la suite, il tiendra un cabaret « Au 19ème siècle», situé face au coron Jean Bart puis devint conseiller municipal en 1883. Lors de la grande grève de 1884 (dont Zola s'inspirera pour son roman Germinal), il se fait le porte-parole des mineurs en tant que secrétaire de la chambre syndicale des mineurs du nord. Il portera les revendications des mineurs d'Anzin auprès des députés parisiens et des autres bassins miniers. En 1885, il est élu député de Paris où il participe à l'élaboration de la loi sur les délégués à la sécurité en 1890. En 1891, il devient le dirigeant du syndicat des mineurs du Pas De Calais et est élu député à Lens. Il conserve ce mandat couplet avec celui de maire de Lens à partir de 1900 jusqu'à sa mort en 1928.

 

 Jules Mousseron

 

 Né à Denain le 1er janvier 1868 au « coron plat ».

A 12ans, il entre à la fosse Renard et y restera 46 ans en accomplissant les étapes traditionnelles du parcours du mineur. Parallèlement, il se passionne pour la littérature. Il écrit d'abord en français puis en rouchi avec les conseils d'André Jurénil. En un demi-siècle, il publiera 12 recueils soit plus de 300 poèmes, chansons et monologues qui reposent sur la vie du mineur et dont le personnage principal est Zeph Cafougnette. Il est fait chevalier de la légion d'honneur en 1936.


Très affecté d'abord par la mort de sa femme Adélaïde Blottiau (1871-1939) puis par le nouveau conflit mondial, il meurt en 1943.

 

Evrard Florent

 

Né à Denain le 13 mai 1851 au coron de la Bellevue. A huit ans il devient galibot à la fosse Lambrecht de Wallers située à quelques centaines de mètres du quartier minier Denaisien de la Bellevue. Très tôt il milite aux côtés de Basly pour la création d'un syndicat des mineurs. En 1883 il sera licencié de la compagnie des mines d'Anzin.

En 1889 il est embauché aux mines de Meurchin où il deviendra délégué à la sécurité.Il est conseiller municipale de Bauvin de 1889 à 1892. En 1892 il devient secrétaire général du syndicat des mineurs du Pas de Calais. Il sera membre du comité de la fédération  des mineurs de France de 1898 à 1903. Il recevra la légion d'honneur le 14 janvier 1907. Il meurt à Paris le 21 janvier 1917. Au total Evrard Florent aura travaillé 28 ans au fond de la mine. 


                                                  Eugène Fenzy


Eugène Fenzy est issu d'une famille de mineurs de Denain. Il est né le 7 juin 1871 au coron plat. En 1890, il intègre l'école des mines de Douai et devient par la suite contrôleur des mines. Il participe en 1906 à l'organisation des secours pendant la catastrophe des mines de Courrières. Au cours de la 1ère guerre mondiale, il est chargé du département contre les gaz de combat et met en service 2 appareils respiratoires autonomes. Directeur du poste central de secours de Lens de 1919 à 1934, il sera à l'origine de l'appareil Fenzy 22 qui équipera les mines Françaises pour l'intervention des sauveteurs lors des catastrophes. En 1934 , il prend sa retraite pour fonder avec son fils à Arras une entreprise d'appareils respiratoires. Il décède le 30 août 1947.